Hygiène des mains dans le secteur alimentaire

Posté par raul sanz le 11 octobre 2011

La main est le principal mode de transmission de micro-organismes. Une large proportion d’infections nosocomiales seraient d’origine manuportée selon certains auteurs. Ces infections peuvent être réduites par l’application de règles d’hygiène tels que le lavage et ou la désinfection des mains. L’hygiène des mains nécessite la connaissance de ces méthodes et leurs applications, la sensibilisation et la formation des équipes, la mise à disposition de produits et équipements adaptés aux besoins. 

Comment et quand se laver les mains: 

Les manipulateurs d’aliments doivent se laver les mains et les avant-bras avec de l’eau chaude et du savon liquide avant de commencer le travail, après avoir fait usage de tabac, être allés aux toilettes, avoir manipulé des aliments crus et chaque fois qu’il y a risque de contamination pour les aliments. 

Pour que le lavage des mains soit efficace, il faut veiller à ce qu’un évier ainsi que des distributeurs à savon liquide et à serviettes jetables soient accessibles en tout temps et en bon état de fonctionnement.

Il faut aussi respecter les étapes du lavage des mains : mouiller, savonner, frotter, nettoyer les ongles, rincer, sécher et fermer le robinet avec du papier. 

Le port de gants ne remplace pas le lavage des mains. Le port de gants faits ou saupoudrés de latex est interdit pour les personnes qui sont en contact avec les aliments ou avec le matériel et les équipements eux-mêmes en contact avec les aliments.

Il faut se laver soigneusement les mains avant d’enfiler des gants et chaque fois qu’on les remplace. Les gants utilisés pour manipuler les aliments ne doivent servir qu’à un seul usage. Ils ne doivent jamais être lavés et réutilisés.Il faut aussi les remplacer :- aussitôt qu’ils sont souillés ou déchirés; - lorsque l’on change de tâche ou que l’on prépare des aliments de nature différente; - après avoir manipulé des aliments crus et avant de manipuler des aliments cuits ou prêts à manger; - après avoir touché une surface contaminée.  Il faut éviter de s’essuyer les mains sur ses vêtements de travail, car ceux-ci peuvent devenir une nouvelle source de contamination pour les mains, les surfaces et les aliments qui seront manipulés. 

Les étapes-clés sont les suivantes : 

     se mouiller les mains avec de l’eau mitigée ou tiède ;

     prendre du savon liquide et bien se frotter (ou masser) les mains pendant 30 à 60 secondes ; 

     se rincer les mains ; 

     se sécher les mains avec du papier à usage unique ; 

     jeter le papier dans une poubelle sans contact avec celle-ci. 

Les éléments capitaux sont : 

     les essuie-mains doivent être à usage unique ; 

     il faut se laver également les poignets ; 

     maintenir les mains au-dessus des coudes afin que l’écoulement de l’eau n’amène pas les impuretés des avant-bras sur les mains ; 

     les robinets, poubelles et distributeurs de savon doivent pouvoir s’utiliser sans contact manuel (pédale, appui avec le coude), ou alors il faut se faire aider par une autre personne pour les manipuler (ou à défaut les manipuler avec un essuie-main à usage unique). 

 

 

 

Equipement de lavage de mains: 

Lavabo (inox – céramique) 

La vasque doit être d’une grandeur et d’une profondeur suffisantes pour éviter les projections lors du lavage des mains. Sa fixation murale sans appui au sol est conseillée pour faciliter l’entretien du sol. Sa structure lisse ne doit pas présenter de zone de stagnation de l’eau, ni de trop-plein, ni de bonde, source de prolifération microbienne.

Ces accessoires démontables (sans outils) permettent de les entretenir facilement, en particulier le siphon qui peut être désinfecté par immersion, voire stérilisé dans les unités à haut risque infectieux. Le système installé doit répondre à des impératifs ergonomiques.

La largeur de la vasque doit permettre un lavage aisé des mains et des avant-bras.

La hauteur de fixation du lavabo doit tenir compte d’un travail debout. En milieu domestique il est conseillé de poser les lavabos à une hauteur de 90 cm alors que les fabricants d’auge pour lavage chirurgical des mains recommandent une hauteur de 1,10 m. A titre indicatif pour le choix de la hauteur on peut se référer à la norme NF EN 547 du 3 Février 1997 : Sécurité des machines – Mesures du corps humain – Partie3 : données anthropométriques (Annexe 4).  La robinetterie du lavabo doit être dégagée, cela veut dire, l’actionnement doit être non-manuel (génou, fémorale, pied, coude). 

Exemple de lave mains inox. 

Distributeur de savon liquide  Ils permettent de recevoir le conditionnement et de délivrer le savon liquide ou la solution moussante antiseptique. Deux types de présentations principales existent :- ‘‘couvrante’’ comprenant :- une platine murale qui permet la fixation du support, – un capot mural qui protège la cartouche et le dispositif de distribution du produit - une commande à coude permettant l’écoulement- ‘‘ouverte’’ comprenant : – un support panier avec commande à coude.En raison de la réglementation anti-tabac, la présence d’un cendrier sur le dessus du distributeur est interdite.Le système de réservoir peut être utilisé dans le secteur alimentaire.Le système d’actionnement est un système avec tige déportée permettant d’actionner la tige avec le coude, l’avant-bras ou la main. 

Distributeurs de papier 

Trois types: 

* Distributeur d’essuie mains pliés  Avantages: Le pliage enchevêtré permet :−    la distribution unitaire et uni-manuelle−    pas de contamination de la recharge  * Distributeur en rouleau Avantages: Pré-découpage unitaire théorique 

* Devidage centrale Avantages: −    Accessibilité facile de la recharge−    Format non limitant   

Lavage des mains par produits hydro-alcooliques

La désinfection des mains, non souillées, avec une solution hydro-alcoolique pour friction, selon des indications et des modalités clairement déterminées, constitue une alternative au lavage des mains. Elle permet une désinfection rapide des mains et augmente considérablement la compliance du personnel à la désinfection/lavage des mains. Elle prend un intérêt particulier dans certaines circonstances (ex : urgence, ruptures de soins, équipement insuffisant pour le lavage des mains…)’’ Precautions d’utilisation: Les solutions seront préférées en petit conditionnement. Il faut privilégier la pompe doseuse, incorporée au flacon dont il faut vérifier que la dose distribuée correspond à la dose efficace définie par le fabricant. Ces flacons doivent être placés dans des lieux stratégiques où la désinfection des mains est indispensable (par exemple les postes de soins, près des lits des patients, à disposition dans les ambulances).Afin d’optimiser la qualité d’utilisation de ces produits, il est indispensable de noter la date de mise en place sur le flacon. En l’absence d’étude sur leur contamination potentielle après ouverture, la date limite doit être définie en fonction des conditions d’utilisation et de la diminution du titre alcoolique par évaporation. L’absence de reflux de la pompe distributrice est aussi à vérifier au moment de l’installation. De plus, il faut veiller que dans le cadre des marchés il y ait autant de pompes que de flacons. 

 

Il existent des distributeurs inox de gel hydroalcoolyque dans le marché quie peuvent faire la fonction desirée. Les produits hydroalcooliques sont appelés à prendre de l’importance au sein de l’activité des professionnels de santé, en secteur libéral ou hospitalier. En effet, un produit hydroalcoolique pourra être utilisé seul sur des mains non souillées et non poudrées ou dans des conditions particulières décrites ci-dessous. Il pourra également être appliqué en début d’activité et son application renouvelée sans savonnage dans les mêmes conditions ou en complément d’un lavage préalable. Cependant, d’après certains fabricants, il semblerait qu’au bout d’un certain temps les mains deviennent collantes, nécessitant alors un lavage avec de l’eau.A tout moment, toute souillure biologique visible devra être éliminée avec de l’eau et du savon d’où la nécessité de conserver les lavabos équipés au plus près du patient.Le processus décisionnel qui est proposé sous forme d’algorithme peut aider à organiser les stratégies locales d’hygiène dans le cadre de la lutte contre les infections nosocomiales.Les tableaux suivants propose des indications d’utilisation des produits hydroalcooliques soit en complément soit en substitution du lavage des mains. 


Voici un lien qui vous propose quelques conseils de securité et hygiène alimentaire

 

 

 

Laisser un commentaire

 

Magnétiseuse. |
L'Optimisation Cérébrale |
CSMF Centre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La médecine à l'UniQ!
| Blog En Tous Genre Pour Tou...
| UTS-UGTG/CH.SAINTE-MARIE